Château Pesquié Artemia 2011 (AOC Ventoux)

Le marché de producteurs et d'artisans locaux qui a lieu hier 30 Juillet au Château Pesquié (Mormoiron) a eu une affluence très international motivée par les saveurs régionaux, par la nature insolite aux pieds du Mont Ventoux et par la palette de vins qui a présenté ce Château de classe. D'entre eux j'aimerais mettre en rélief son Artemia 2011: 5o% Grenache 5o% Syrah et un élévage de 18 mois.

Une couleur de moyen profondeur selon moi. Un nez intense : la garrigue, le thym, truffe, l'épice noir, le bois...Un véritable voyage aux fôrets du Mont Ventoux. Une bouche ample, corsée, pleine de fruits noirs en confiture où après arrive le côté terroir, mineral et rocailleux que si bien transmet le Grenache Noir. Finale longue et chaleureuse pour ne porter pas aucune plainte.

À mon avis il faut remarquer la perfection avec s'est transmis le caractère du vignoble et de l'environnement dans le vin (différents sols qui appartient à chacun des cépages). Un vin à garder d'ici à 10 ans avec un prix de 26 euros et ça va valoir le coup avec une poitrine de cochon grillée à la sauge, un filet de cerf, céleri et chanterelles ou avec un lapin aux olives et au thym. 

Balma Venitia Cuvée Passe-Colline Rose 2014 (AOC Ventoux)

La Cave Balma Vénitia, situé à Beaumes-de-Venise (84) propose un vin rosé pour cet été à base de Grenache (85%), Syrah (6%), Cinsault (5%) et Carignan (4%). Un vin qu'on a pu déguster durant la Fête du Terroir de l'AOC Ventoux à Bedoin.

Couleur orangeatre pâle. Un nez avec un remarquable côté fleurs surtout. Intensité moyenne. Entrée facile d'une belle acidité. Une suivie toute en finesse et ronde avec le volume necessaire qui n'importe quel rosé a besoin. Avant-goût pour les agrumes, le pré et les fleurs.

Une bonne choix pour les chaleureuses journées d'été provençales, pour marier un dînner sympa comme une salade de fruits de mer. Un passeport idéal pour un été gastronomique autour des recettes mediterranéenes par un prix de 6'50 euros. 

Domaine Marie Blanche Signargues 2011 (AOC Côtes du Rhône Villages)

Le bar à vins de la Maison du Vin d'Avignon et le Festival d'Avignon se sont tenus les mains pour offrir les bon vins de l'AOC Côtes du Rhône Villages le soir du jeudi 23 juillet, ce jour-là dedié à la sous-région de Signargues, un terroir de 480 ha consacré 1oo% au vin rouge. Une cinquentaine de personnes tête à tête avec les vignerons on a pu s'amuser avec la bonne musique, un gourmand apéro à la portée et les puissants vins rouges comme ce qui a proposé le Domaine Marie Blanche :

Ce-ci Grenache NoirSyrahMourvèdre possède une profonde opacité à la robe cérise. Un nez d'epices, cuir, tabac et un côté animal. D'où sont sortis ces arômes tertiaires s'il n'y a pas élévage en barrique? un Mourvèdre bien mûr le sécret. La bouche est complexe, tout en volume avec un grand teneur de fruits en confiture et des souviens d'animaux. Finale pour les fruits noirs encore dans un vin de grande qualité.

Le Domaine Marie Blanche est un domaine familial de 38 hectares situé à treize kilomètres d'Avignon direction Nîmes, où vous pouvez trouver ce vin rouge par 7'50 euros. J'aimerais avoir répété mais l'occasion était pour goûter tous vins de l'évenement au moins, les rouges. Joli geste de l'organisation d'inclure dans la tarif un alcoomètre pour tous les assistants, il faut le dire.

Château Crillon Rosé 2014 (AOC Ventoux)

La Fête du Terroir de l'AOC Ventoux qui a lieu le passé 19 juillet à Bédoin (84) a été un véritable succès. Pendant tout le soir beaucoup du monde y a rendu visite pour déguster les bons vins qui offre ce terroir encore à decouvrir. Les protagonistes à cause la chaleur : les vins rosés. Comme exemple ce qui propose la cave coopérative des Vignerons du Mont Ventoux : Grenache Noir et Cinsault.

Couleur rosée saumon claire. Un nez aux agréables notes herbacées et pour les petits fruits, nottement la fraise sans oublier une touche d'agrumes. Entrée facile, fruitée, avec une suivie d'acidité contôlée. Finale mentholée et encore pour les agrumes tout en rondeur. En résumé frais, facil à boire et parfait pour l'été.

Bien que l'AOC Ventoux est célèbre par ses vins rouges la journée nous a obligée choisir les vins blancs et rosés comme j'ai dit. Un grand ambiance et une occasion unique pour déguster des vins typés mediterranéens avec ses vignerons. En plus une bonne rápport qualité-prix comme ce Château Crillon rosé, d'environ 6 euros

Les Vendanges du Domaine Rougié 2014 (IGP Pays d'Oc)

L'IGP Pays d'Oc s'étend dans l'ensemble de la région du Languedoc à travers de 60000 hectares qui voyent le soleil plus de 2700 heures par an puisqu'il s'agit d'un climat tempéré-mediterranéen, en plus les sols varient du sable jusqu'aux argilo calcaires selon la distance de l'océan.

Environ de 1450 vignerons élaborent avec plus de 40 cépages différents, mais les plus connus par le consommateur général sont ceux que on peut voir aux supermarchés. Comme des cépages noirs dominent le Syrah, le Merlot ou le Cabernet Sauvignon, par le côté des blancs sont le Chardonnay, le Sauvignon Blanc ou le Viognier, comme celui qui propose Châteux Rieux-Minervois (Aude).

Un nez fruité (souviens tropicaux, banane...), floral et même boisé grâce son court élévage. Une bouche complexe, ample, ronde (13'5 %) et fruitée, où l'acidité est bien contrôlée. Possède le fraîcheur des vins blancs jeunes et la complexité de l'élévage en barriques faisant 6 mois, mais que avant de l'embouteillage on mélange au 50-50 avec Viognier issu de cuves inox. Avant-goût avec de notes de fruits secs.

Un Viognier différent et positif de la main de Emanuel Gardey de Soos (Château de Rieux-Minervois) avec un prix pas loin de 10 €. Idéale pour un dînner d'été, pour un apéro-répas en petit comité, pour une petite verre solitaire servie à 8º/1oº C...C'est à dire, un vin blanc pour n'importe quelle occasion, lequel je reccommend d'ici.

Capitelle de Centeilles 2005 (AOC Minervois)

Le cépage Cinsault est vigoureux et plutôt fertile, il résiste la sécheresse et le vent, soit, justement le climat du Minervois. Bien qu'il ne donne pas des vins très colorés et acides, on peut réussir un nez fruité et élégant q'une fois en bouche montre des tanins souples. Pour Clos Centeilles (Siran) ceci est un des cépage qui cherche devenir protagoniste d'entre les typiques comme le Syrah ou les oubliés comme l'Œillade.

Opacité moyenne et une robe rouge orangeâtre à cause d'autant temps en bouteille, on peut aprécier des longues et nombreuses jambes dans la verre. Un nez trés evolué vers le côté cacao et chocolat de manière discrète. En bouche, entrée charnue et explosive (14 % d'alcool), avec une suivie ample et de belle acidité. Il y a des fruits mûrs, café et une pas courte finale.

À partir du quatrième année un vin sans élévage perds de plus en plus qualités et ça est arrivé ici, pas quatre mais dix ans. Serait intéréssant ouvrir un Capitelle 2014, voir les différences et goûter le véritable caractère du Cinsault languedocien (et payer c'est sûr un prix inférieur à 19'40 €). De toute manière un vin rond, très evolué et en résumé singulier.

Louis Hauller Riesling 2013 (AOC Alsace)

La famille Hauller, tonnellière d'origine, se consacre depuis il y a plus d'un siècle au vin alsacien avec son vignoble dans le Bas Rhin (Dambach-la-Ville). Étant donné que on est dans l'Alsace viticole, les cépages comme le Gewürztraminer, le Sylvaner, les trois Pinot ou bien sûr le Riesling, comme celui d'aujaurd'hui, dominent le terroir.

Une couleur jaune paille, propre et transparente. Un nez intense et positif : agrumes (citron, orange...), fleure blanche, pomme verte, fruit de la passion, pré. Très aromatique. Entrée fruitée et d'une bonne acidité, suivie légère (12'5 %), fraîche et herbacée où il y a place pour le fruit blanc d'os. Finale acide et de moyenne persistance et un avant-goût pour les agrumes encore et pour la pommme.

Un bon rapport qualité-prix car par moins de 5 € on peut acquérir cette Cuvée Prestige du maître tonellier. Va bien accompagner des poisson au sauce, des poisson rôtis ou grillés, c'est à dire, un vin blanc tout à fait gastronomique.

Château de Rieux 2012 (AOC Minervois)

Le vin 'top' qui propose Emanuel Gardey de Soos au sein de sa propriété, le Château de Rieux-Minervois, est élaboré à partir de cépages très adaptés au chauleur du Minervois (dans cette bouteille Syrah et un peu de Carignan). Son vignoble de 25 Ha avec de sols argileux et calcaires réussissent des vins d'une grande typicité capables de répresenter très bien les vins de cette appellation.

Couleur rouge-grénat foncé, avec des larmes colorées. Un nez puissante aux fruits mûrs comme d'habitude dans les vins rouges du Minervois, et aussi des notes de fleurs. Une bouche dense, fruitée et corsée (c'est ici où on remarque qu'il s'agit d'un vin de qualité et l'élévage de 12 mois en barrique). Finale fruitée et alcoolique (14 % de volume d'alcool) por mieux rondir.

Un plaisir connaître un vigneron tellement passioné par le vin et par son métier. Merci pour nous présenter la majorité des vos vins pendant la soirée organisée au pieds du même Château avec l'accord des tapas gourmandes et de la musique cubaine (mais sans des cubaines). Prix de 12 euros que je recommande d'ici.

La Part des Anges (IGP Côtes du Brian)

L'IGP Côtes du Brian est située en plein pays Cathare languedocien et s'étend sur 13 communes de l'Hérault et du Minervois pour se consacrer aux cépages nobles (Merlot, Syrah, Cabernet Sauvignon...) issus de sols calcaires et argileux. Souvent on peut goûter des trucs différents de l'AOC Minervois comme celui qui propose Clos Centeilles (Siran) : Carignan, Picpoul Noir et Riveirenc Noir (cépages oubliés).

2013 : Couleur entre rouge et rosé. Un nez de moyenne intensité où cohabitent les agrumes, herbacées, des fleurs et une belle mineralité même. Pas beaucoup d'intensité mais complex. Une bouche fraîche, de bonne acidité à l'entrée; après arrivent les fruits du bois, l'épice blanche et des notes de terroir avec une légère amerture pour rondir. Finale courte et 12'5 % de volume en alcool.

2014 : Une couleur rouge rubi intense, propre et transparente, très jolie. Une intensité au nez discrète. Au boire, une entrée acide, fraîche et fruitée (des fruits pas mûrs, des fraises...) avec une finale courte. À l'avant-goût reviennent souviens d'agrumes et d'herbacées pour un vin rosé (pas clairette, on n'est pas au bordelais) facile à boire, pour n'importe quelle occasion et où on en remarque pas les 13 degrées d'alcool.

Comme je viens de dire, quelquechose de différent : des cépages rares, un couleur plutôt foncé étant donné qu'il est un rosé, une appellation presque inconnue... C'est pour ça que le prix est hors son lieux (9'2o euros) et à mon avis il ne mérite pas plus de 4. Je suis désolé, je ne le recommande pas.

Care Finca Bancales 2011 (DO Cariñena)

En mi opinión una de los vinos de este 2015 en Aragón por la campaña de promoción que han hecho, la verdad es que Bodegas Añadas ha apostado fuerte por esta referencia. Otro factor a tener en cuenta del buen 'desembarco' de Care Bancales , aparte de su calidad, es el éxito de sus otros productos, sobre todo del Care Tinto Roble que es un fijo de las tascas zaragozanas.

Nota de Cata : Visualmente rojo rubí y capa media-alta. En nariz mucha fruta guapa, fruta negra confitada y aromas de barrica (14 meses) junto a un toque mineral que tan bien transmite la Garnacha, y que además en este caso procede de viñas viejas. En boca su entrada es potente, etílica (14 % vol.), dulce, afrutada, amplia y carnosa. Posterior desarrollo aterciopelado y retro-nasal con recuerdos a terruño. Final largo y complejo.

Un vino de calidad en todo momento digno de celebración. Se mueve en torno a los 15 euros y va a ir muy bien con copiosos platos principales tales que asados, caza mayor, ragús, costillares sin olvidar los quesos curados. Quedará bien en una celebración o con el suegro delante que ya conoce la marca.