Le Val Viognier 2016 (IGP Pays d'Oc)

Le Val est une marque du group Vinadis (autrefois group val d'Orbieu) basé sur l'Aude. La volonté d'arriver la grande clientèlle à travers une grande production en utilisant les cépages du Languedoc sont le but principal. Comme vous savez bien le cahier de charges de l'IGP Pays d'Oc permet d'utiliser une grande quantité de cépages, mais sont les plus liés à la région les élus par Vinadis. On va voir l'adaptation du Viognier, le roi du Rhône septentrional, au climat sec et ensoleillé languedocien.

Une couleur jaune citron foncé à la robe doré. Un nez de moyenne intensité basé aux notes herbacées, florales et de fruit à noyau. Après l'aération va se concréter l'eventail d'arômes cités: anis d'étoile, aneth, fleur de fenouil sur un fond d'acacia, orange et apricot mûr. Entrée de subtile rondeur, belle fraîcheur à la suivie sur des notes d'agrumes découpés typé citron et citron vert. Texture soyeuse et 12% d'alcool fondus. Finale subtile avec encore traces de SO2 typiques de vin de grande surface consacrés à l'export.

De toutes manières un vin gardant la dignité et de bon équilibre entre fraîcheur et sensations herbacées et soyosité. Un vin économique (3'35 euros dans une très connue chaîne <C>ommeriale française avec les couleurs de la France) pour les jours caniculaires du pays d'Occitanie. Un vin de soif à boire plus tôt que tard au bord de la piscine avec une salade de mozzarella, tomate cherry et basilic, huile d'olive du pays.

Château Montus Prestige 2000 (AOC Madiran)


 Lire en Français      Read in English

Voici le vin des rêves d'Alain Brumont, dessinateur des mieux crus de l'AOC Madiran. Le Château construit en 1995 (mais transformé après) a vinifié les meilleures grapes de la région jusqu'à se tutoyer avec les autres grands crus de France. Par rapport cette cuvée rêvée il faut la presenter comme un Grand Vin: monocépage Tannat issu des mieux raisins des 4 hectares et vendange de 4/3 grapes par pied de vigne. Vignes d'hauteur avec 35 ans d'âge et un long élevage en barrique neuves d'environ 14-16 mois.

Une couleur presque noire à la robe briquet. Il y a des très denses et colorées larmes cachant corps et richesse. Intenses aromes tertiaires: épice doux, cuir, chaussures nouveaux, fruits noirs en compote sont une partie de la palette sensorielle au nievau du nez. Entrée en bouche ample, d'une suivie dense, soyeux avec une agréable fraîcheur et une finale chaleureuse (14% vol.) et longue. Un prononcé côté barrique qu'avec les notes de fruits caramélisés confirme sa complexité.

Un correct décantage nous évitera la presence des substances colloïdales. La fraîcheur tellement bien entendue est le fruit d'une fermentation malolactique en fûts neufs sur lies. On peut dire que Brumont a su maîtrisser le cépage Tannat à travers de la surveillance de chaque étape de la vigne jusqu'à la mise en bouteille. Aucun détail s'échappe pas à la recherche de la qualité, une qualité valorisé en 60 euros +-. La température de service de 15º/16º C ira sur une occasion d'hauteur: sommet de chefs d'état, mariage de familles royales européenes, degustations en petit comité de saoudiens, etc etc

Le Meursault d'Alain Gras 2016 (AOC Meursault)

L'AOP Meursault c'est une appellation de type communal appartenant au vignoble bourguignon de la Côte de Beaune. Il peut encore produire des vins pour 17 Premiers Crus mais c'est pas le cas d'aujourd'hui. La famille Gras basé à Saint-Romain produit des vins blancs et rouges sur les communes voisines de Auxey-Duresses et Mersault. En somme 15 Ha au coeur de la Côte de Nuits tenues de manière familiale.

Un Chardonnay de couleur jaune paille sans défauts. Un nez complex mélangeant notes de beurre, lactique bien marquées sur un fond délicatement boisé. C'est clair qu'on est face un élevage de 12 mois sur bois (la moitié des fûts neufs). Une entrée ronde de discrète fraîcheur. Une suivie dense et élegante remarquant les travail des lies. Les notes beurrées mettent l'originalité. Une finale encore lactique pour une réference de profil secondaire et tertiaire.

Le rapport qualité-prix d'environ 35 euros montre un vin de terroir travaillé sur lies que va se béneficier d'un carafage vingts minutes avant du service pour donner le 1oo%. La température de service de 12º C au carafer pour arriver au verre environ de 13º C est désirable. L'accord que je propose admet des fruits de mer mais aussi des viandes blanches comme une pintade fermière à l'orange ou pourquoi pas l'oeuf cocotte au parmesan.

Domaine du Moulin Rouge Vieilles Vignes 2013 (AOC Gaillac)

Pour la cuvée Vieilles Vignes, la famille Hirissou a fait une sélection des meilleurs grapes des vieilles vignes de la rive gauche du Tarn. La géologie de ce terroir du gaillacois permet les cépages rouges bien s'exprimer et au cas du Braucol et du Merlot d'arriver un parfait équilibre entre puissance et l'élegance. Une longue macération et après un élevage 1/3 barriques neuves sont les petits détails plus marquants pour réussir un véritables Vieilles Vignes Gaillacoises.

Une couleur bien foncé avec une robe qui commence emmettre tonalités d'évolution. Pas mal de larmes annonçan de la structure. Un nez intense pour les notes de fruits mûrs, les épicés sur un fond minéral et d'un bois maîtrisé. Belle complexité. Une bouche très puissante avec intensité pour le côté fruits cuits étant vainqueurs sur une barrique bien fondue (12 mois d'élévage en barrique neuves et de premier ussage) sans perdre la bonne fraîcheur jamais. Un carafage et désirable pour avoir plus de plaisir.

Production annuel d'environ 35ooo bouteilles. Médaille d'Argent au Concours des Vignerons Indépendants 2o15 et 15 fois choisi meilleur Gaillac rouge au concours des vins de Gaillac. Avez-vous besoin de plus de raison pour acquérir cette cuvée? N'hésitez plus et approchez-vous rencontrer ces vignerons indépendants tout près de la ville de Gaillac et investir 10 euros dans cette magnifique réference. À carafer 20 minutes avant le service ou faire garder d'ici 9 ans encore.


Château Plaisance rosé 2017 (AOC Fronton)

Le rosé de Marc Penavayre ne pouvait pas oublier le cépage roi frontonnais: la Négrette (tout à fait garonnais et pas du Chypre). Pour bien s'accompagner sur les deux côtés géographiques il a une representation de cépage atlantique avec le Côt et un autre méditerranéen avec le Syrah (minoritaires tous les deux sur l'assemblage). Mais les trois cépages sont issu des terrasses alluviales de 200 mètres d'altitude en BIO. Est-ce qu'on va retrouver un beau équilibre entre fraîcheur et rondeur??

Couleur rouge orangeatre de pressurage à la robe cuivrée. Brillant, pas filtré, pas collé. Un nez amenant de petits fruits rouges, notes de bonbon acidulé, agrumes frais et fleurs sauvages. Après l'aération on retrouves des souviens de la prairie de Vacquiers après la pluie de mai. Entrèe fraîche, suivie soyeuse de belle tension mais au même temps délicate au palais (12 % vol). Des notes de petits fruits rouge d'arbuste: groseille, fraise mini jusqu'à la fin où s'ajoutent des notes herbacées assez agréables.L'après-gout amène de notes de yaourt de fraise, rondeur et un côté d'amertume contrôlée.

Pas que de l'équilibre mais de soyosité élegante grâce un contact sur lies en cuve. Comme la grande partie des vins du Sud-Ouest le rapport qualité-prix est difficile de vaincre au niveau de France: environ de 7 euros sans oublier qu'il s'agit d'un vin BIO. Si vous voulez profiter cette millésime 2017 avant s'épuisse n'hésitez pas rendre visite la famille Penavayre sur la commune de Vacquiers (Haute-Garonne, pas loin de Toulouse). 

Felton Road Riesling 2014 (Central Otago, New Zealand)

The New Zealand's vineyard exists thanks to the English missionary Samuel Marsden who participated in Aotearoa's evangelization from Bay of Island's. The other father of New Zealand`s (and Asutralian) viticulture was James Busby, the man who produced the first Aotearoa's wine. Although most of the vineyard is planted on the North Island, it is in the South one where varieties adapted to the cold express themselves wonderfully. Let's see it with a cold-friendly Riesling.

Visually without problems. A poweful nose with very varietal, minerals and buttery hints. With the oxygenation it came mentholated and citrus fruits notes for complete this open and clean nose. An off-dry entry in mouth. Fresh and very fruity (white stone fruits) development without forget the menthol side. Very easy to drink (9% alcohol vol.), femenine and fluid. Finish with residual sugars (59 gr/l) and a nice itching sensation.

A very interesting Central Otago's Riesling, more specifically from Bannockburn district. The winery was there built in 1991 to vinify the harvest produced by yhe Stewart Elm's new vineyards (Elm's Vineyard project). Progressively this winery has increased its hectares of vineyards, worked in biodynamic and with a special attention to the house's star-variety : the Pinot Noir. A 'soif' wine this slate's Riesling with a price between 15 to 20 euros to enjoy anytime in the day.


Vinos Dulces

Es un deber para amateurs y profesionales del vino tener claro que hay varios tipos de vino dulce. En este dossier intentaremos aclararlos y pondremos ejemplos.

Vino semi-seco : Vino tranquilo con azucares residuales (de 4 a 12 gr por litro) que proviene de una vendimia madura. Es decir, si un vino puede darnos 13% de alcohol cortamos la fermentación cuando va por los 12'5 % de alcohol (así nos quedarán 8'5 gramos de azucares residuales, por ejemplo). En vino espumoso este margen se divide en 'Extra Brut' (3 a 6 gr) y 'Brut' (de 6 a 12 gr). De 0 a 3 sería 'Brut Nature'.

Vino avocado / semi-dulce : Vino tranquilo con azucares residuales (de 12 a 45 gr. por litro) que proviene de una vendimia muy madura. Es decir, si un vino puede darnos 15 % de alcohol cortamos la fermentación cuando va por el 12 % de alcohol fermentado (quedándonos 34 gramos de azucares residuales, por ejemplo). En vino espumoso este margen se divide en 'Extra Dry' (12 a 17 gr), 'Seco' (de 17 a 32 gr) y 'Semi-seco' (32 a 45* gr).

Prueben... blancos de Côtes de Gascogne, blancos de Sierras de Málaga, blancos de Valencia

Vino naturalmete dulce (VND) / licoroso : Vino tranquilo con azucares residuales (45 ó más gr. por litro). El racimo exige un estado alto de pasificación que dé opción a poder trabajar con un grado de alcohol probable de 16 ó 17 %. Por lo tanto para encontrarnos 60 gr. (por ejemplo) de azucar residual en un litro de vino las levaduras deberán fermentar 14 de 17 grados de alcohol posibles (y los 3 de diferencia son esos 60 gramos). Existen grandísimos licorosos con envejecimiento en barrica. En vino espumoso este margen se divide en 'Semi-seco' (*45 a 50 gr) y 'Dulce' (45 > gr).

Prueben... Sauternes, Jurançon, Ice Wine, Tokaji Aszú, Alsacia vendimia tardías, Gaillac dulce, Coteaux du Layon

Mala pinta, eh...Pero da vinos licorosos de 50€ >

VDN (Vino dulce natural): Partimos de un mosto-vino que está fermentando y que puede darnos 15 % o más de alcohol. En el momento que cada bodega decide se le añade alcohol vínico (con ello no sólo subimos el % en alcohol sino que también paramos la fermentación). Resultado: un vino con azucares residuales naturales, alcohol natural y alcohol aportado. Veamos qué sub-familias hay:

  • VDN seco: es lo arriba explicado con una cantidad final de azucares residuales naturales que ira de 35 a 70 gr/l. El alcohol vínico se añade en la recta final de la fermentación.
  • VDN semi-seco: Mismo principio pero con un mayor márgen para la cantidad de azucares residuales naturales (esta vez de 70 a 90 gr/l.)
  • VDN dulce: Esta vez con 90 ó más gramos de azucares residuales naturales por litro. Exige una uva pasificada. El alcohol vínico se añade al principio de la fermentación.
  • VDN “encabezado*” sobre grano: Se vierte el alcohol vínico al mosto-vino directamente sobre la cuva y directamente sobre el ' sombrero' para una mayor extracción de compornentes.*Encabezado es el término usado en el Marco de Jerez.
  • VDN con barrica: nuestro VDN va a envejecer en barrica, pero puede hacerlo en un medio oxidativo (sin llenar la barrica al 100%) o no. En el primer caso si el VDN es blanco tendremos un ambré (¿ambarado?) y si es tinto un tuilé (¿atejado?). Ambos con mínimo 24 meses de estancia en barrica.






VDL (Vino de licor): Partimos de un mosto que no ha fermentando ni lo hará. Y añadimos alcohol neutro vínico (aguardiente básicamente) para conseguir un producto con azúcares naturales y alcohol ajeno.

Prueben... Floc de Gascogne, Mistela de Valencia, Pineau de Charentes

VGL (Vino generoso de licor): Es la mezcla de un vino seco mutado y bien o un vino dulce o un mosto concentrado, procedente todo del Marco de Jerez y Sanlucar. Tenemos 3 productos elaborados de tal forma:

  • Pale Cream: Fino o Manzanilla + mosto concentrado
  • Cream: Oloroso + VDN Pedro Ximenez
  • Medium: Amontillado / Palo / Oloroso + VDN ó mosto concentrado

Como conclusión, apuntar como Ustedes intuyen que la clave es cuándo y cómo cortamos la fermentación (con SO2 o con alcohol vínico) siempre que partamos de una uva bien madura, a veces incluso con mala pinta.

Clos de la Serre 2017 (AOC Saint-Chinian)

L'AOC Saint-Chinian (Hérault) est née en 1982 et ses deux “enfants” (Roquebrun et Berlou) en 2005. Cette AOC avec Corbières et Faugères se permet d'élaborer des vins rouges, rosés et blancs. Les vins rouges sont les plus célèbres surtout les issus des crus déjà nommés sur les cépages espagnols typiques (Grenache Noir, Carignan...). Et au niveau de vin blanc qu'un roi...le Grenache Blanc, ici en 1oo%.

Une couleur jaune citron à la robe dorée aux larmes denses. Un nez a priori floral et agrumé. L'évolution marque notes varietales comme le fennuil, aneth sur un fond de pêche ou pamplemousse. Une entrée ronde, suivie ample melangeant la fraîcheur abec des notes fruitées et herbales. Une finale d'agréable amertume, salinité mais avec des traces de SO2 justifiant son prix de supermarché.

Son prix de supermnarché de 5 euros justifie certaines petites choses déjà expliquées et très evitable au cas de vin BIO. Oui, je parles des traces de SO2 que le consommateur français connais bien et sur lesquelles il est exposé à l'heure de acheter un vina <8 €. En tout cas il s'agit d'un vin digne du carpaccio de langue de boeuf / mayo menthe-citron / sucrine ou face la merlu de St-Jean-de-Luz / Risotto d'épeautre / jus de poisson.

FX Barc Les 2 Argiles 2016 (AOC Bourgueil)

Le Cabernet Franc est le roi du Grand Ouest français: present au Piedmont Pyréneen avec le Cabernet Sauvignon et Tannat. Aussi dans l'AOC Tursan (Landes). Dans les AOC du Garonne (Fronton, Saint-Sardos, Brulhois, Buzet et C. du Marmandais) il y a CF souvent avec le Merlot. Le CF fait trilogie de rouges bordelais et bergeracois avec le Merlot et le C. Sauvignon. Dans la Vallée de la Loire on commence retrouver le CF en Coteaux d'Ancenis, Anjou, Anjou Villages et les rosés de la Loire. En Saumur bien sur pour finir dans la rive droite à l'hauteur de Chinon, Bourgueil (1937, rouges et rosés) et Saint-Nicolas-de-Bourgueil.

Une haute intensité colorante à la robe fucsia. Il y a des larmes cacheant structure. A priori une subtile ouverture marquant fruits rouges et notes de bonbon fraise acidulé. L'évolution en verre dévoile des notes de framboise, cassis et mûre. Tout en clef de jeunesse. Une entrée ronde, suivie aux fruits du bois gourmands sur un fond épicé. Fraîcheur et alcool (12'5 % vol.) en équilibre. Moyenne structure et densité au palais. Longue persistance sur l'épice noir et des tanins presents mais attachés.

François-Xavier Barc (FX pour les amis) est un complice de la Loire. Il est aussi tête de la Maison de Négoce <<Complices de Loire>> s'occupant de vins de huit appellations de la Vallée de la Loire. Comme ça, il peut nous offrir vins de ce qualité pour un prix très positif comme les 8 euros de ce vin rouge-ci. Un 1oo% Cabernet Franc à decouvrir d'ici 3 ans et pour accompagner à 12ºC avec des Tapas, une volaille bretonne en sauce de boletus, sinon avec un fromage de vache tel que le Camembert de Charentilly.